Expertise

Qu’est-ce qu’un expert immobilier :

expertiseComme son nom l’indique, le métier d’expert est un métier d’ « expérience ». L’expert immobilier est une personne choisie pour ses connaissances techniques et chargée de faire, en vue de la solution d’un procès, des examens, des constatations ou appréciations de fait.
L’expert est donc un « technicien », compétent, et d’une impartialité et d’une probité à toutes épreuves.

Les qualités de l’expert :

L’expert doit se former constamment aux nouvelles méthodes d’évaluation, se tenir au courant des fluctuations du marché, des matériaux, des nouveautés.
L’expert est à la recherche de la vérité. Il doit être impartial et indépendant. Il n’est pas là pour faire plaisir et il ne doit céder à aucune forme de pression.
Il doit être intègre et compétent. Le tout n’est pas d’être l’un ou l’autre car cela risque de déboucher sur des erreurs ou des injustices.

L’ « expertise immobilière » est l’ensemble des opérations qui conduisent à la détermination de la « valeur » d’un immeuble, le terme « valeur » étant pris dans un sens général qui présente des significations diverses et différentes.

Exemple rapport d'expertise

Valeur normale d’un bien obtenue dans des conditions normales de vente. Cette valeur fluctue dans le temps et l’espace à cause de facteurs économiques (sécurité dans la brique, précarité de l’emploi, taux d’intérêts hypothécaires…) et de facteurs techniques (situation du bien dans le quartier qui évolue, construction d’une autoroute, d’une usine à proximité…).(utilisée par les notaires)                        

Montant nécessaire pour reconstruire un bien identique. (utilisée par les assureurs)

Valeur obtenue en cas de vente rapide et obligatoire. (utilisée par les banquiers)

Valeur à neuf diminuée de la vétusté à laquelle est ajoutée le prix du terrain, elle ne dépend ni de l’endroit ni d’aucun facteur de convenance.

Valeur à neuf diminuée de la vétusté à laquelle est ajoutée le prix du terrain, à la différence de la valeur intrinsèque, des coefficients y seront intégrés ( situation, facteur économique,… )

Tient aussi compte des possibilités d’utilisation par plusieurs personnes (ex : pour un industriel, la proximité d’une gare, d’une autoroute ; pour un médecin, la possibilité d’entrée indépendante, de salle d’attente…) ; est assez proche de la valeur vénale.

Tient compte de caractères subjectifs pour une certaine personne (ex : le rachat de la maison paternelle, achat pour agrandir sa propre habitation…) ; n’est que parfois retenue en matière d’expropriation.

Qui tient compte d’événements futurs avantageux (ou inversement) suffisamment certains de se produire pour qu’un acheteur avisé en tienne compte.

C’est le revenu moyen normal qu’un propriétaire pourrait attendre d’un bien ou partie de bien mis en location (attention : différence avec le loyer qui est un prix convenu entre 2 parties et peut dépendre de convenances ou de circonstances diverses et ne pas refléter le revenu normal).

Valeur de l’immeuble subissant des travaux de démolitions et/ou de reconstructions à l’instant "T". Cette valeur peut être calculée à l’avance puisqu’elle dépend de l’état d’avancement des travaux uniquement.

C’est la valeur du bien à neuf moins la vétusté (en assurance, on ne tient compte de la vétusté qu’à partir de 30% c’est assez rare) mais qui ne tient pas compte de la situation du bien contrairement à la valeur vénale. C’est la valeur que doit assurer le locataire.

Tarif

250 Tvac
  • Rapport circonstancié
  • Déplacement compris (Région Liège - Huy - Waremme